Une salle de bain est une pièce de la maison qui doit également apporter un maximum de confort pour son utilisateur. Une personne à mobilité réduite doit y avoir accès sans difficulté. Dans le cas contraire, une rénovation est nécessaire avec l’installation des équipements PMR. Ce projet implique un coût auquel le propriétaire doit se préparer. Pour ce faire, il est important de connaître les différentes étapes à suivre, de comparer les budgets et d’estimer le coût total des travaux de rénovation.

Les éléments influençant le coût de la rénovation

Si vous pensez à la rénovation de votre salle de bain, il faut savoir que son coût varie selon plusieurs critères. Tout d’abord, des mobiliers et des différents éléments sanitaires doivent être achetés et posés. Les coûts y afférents diffèrent selon le projet de rénovation et les changements nécessaires par rapport à l’état actuel de la salle de bains.

Ensuite, des travaux peuvent avoir lieu lorsque certains éléments sont à enlever par exemple ou si on doit créer de nouvelles arrivées d’eau. Enfin, les carrelages et les peintures doivent être remis à neuf. Un devis pour une rénovation complète de salle de bain peut ainsi s’élever en fonction de l’importance de tous ces éléments.

L’importance de chaque étape de la rénovation dans le devis

La rénovation d’une salle de bain passe par plusieurs étapes. Chacune de ces étapes a toute un impact important sur le devis pour une rénovation complète de salle de bain.

  • La préparation des lieux :

La première étape consiste alors à protéger les lieux d’intervention. Une bâche sera posée sur les éléments qui ne sont pas concernés par la rénovation afin qu’ils ne soient pas touchés. Elle sera appliquée à l’aide d’un scotch de masquage au niveau des plafonds et des murs qui ne doivent pas être tachés par de la peinture. Cela peut également consister à protéger la porte d’entrée de la maison et la porte de la salle de bain en posant du papier journal.

  • L’installation du mobilier :

Ensuite, il y aura la pose des anciens équipements dont le coût peut être inclus dans l’installation de nouveaux sanitaires. Toutefois, certains artisans détaillent toutes les opérations y compris cette dépose.

Les nouveaux éléments seront par la suite à acheter et à poser. Les anciens éléments retirés seront recensés, car les coûts en dépendent. Les équipements de remplacement sont de haut de gamme par rapport aux anciens et plus moderne. Ils peuvent répondre aux différents besoins des utilisateurs. Ce sont donc les éléments qui influencent le plus les devis pour une rénovation complète de salle de bain. Il peut s’agir, entre autres, des éléments pratiques et de mobilité, dédiés aux seniors et aux personnes à mobilité réduite comme une barre d’acier fixée au mur ou un siège de douche par exemple.

  • Le revêtement de la salle de bain :

Le carrelage et la peinture sont ensuite à fournir et à poser. Le carrelage et la faïence servent à la fois de décoration et de protection contre l’humidité pour une salle de bain. Leur pose doit respecter certaines exigences pour garantir l’étanchéité. Elle doit donc se faire par un professionnel qui déterminera à l’avance les éventuelles contraintes sur les dimensions des carreaux et du support de référence. La pose de la peinture nécessite également un savoir-faire, car l’humidité de cette pièce peut provoquer des cloques et des tâches persistantes.

  • Le nettoyage en fin de chantier :

Et enfin, le chantier doit être débarrassé de tous les éléments enlevés, être balayé et les détritus ou gravats doivent être transférés à la déchetterie. Le coût de tous ces travaux est inclus dans le devis de rénovation du professionnel.

Le taux de la TVA pour une rénovation de la salle de bain

La facturation des autoentrepreneurs n’inclut pas la TVA. Toutefois, il est nécessaire de connaître que celle-ci est de 10 % pour une rénovation de salle de bain tandis que si l’achat des matériels et fournitures est fait par le propriétaire lui-même, elle est de 20 %.

Pour bénéficier de cette réduction de la TVA, il faudrait respecter certaines conditions. Le recours au service d’un artisan professionnel est obligatoire. Les travaux à entreprendre devraient avoir lieu dans une résidence construite depuis plus de deux ans, qu’elle soit principale ou secondaire. Il est toutefois recommandé de demander plusieurs devis afin de pouvoir comparer les différentes prestations et les tarifs des professionnels dans le domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *